Les enclos vs 2004

Gisèle Tinel
Iles Lofoten
gisele.tinel@club-internet.fr
http://chatterie-des-iles-lofoten.com/
 

Nos minous disposent d'un enclos de 140 m², englobant notre terrasse et accessible par la cuisine.
L'enclos est principalement composé de panneaux en bois traité : en bordure de voisinage, les panneaux sont pleins. Sinon, il s'agit de panneaux en treillages, doublés de grillage. Yvon a ensuite planté une deuxième série de poteaux à un mètre de la clôture et a placé les retours grillagés. Ces retours mesurent 1,35 m de profondeur et se trouvent à une hauteur de 2 m.

Tout est démontable :

  • Les panneaux sont fixés aux poteaux par des petites équerres et sont démontables pour l'entretien et aussi en cas de déménagement (les nouveaux propriétaires n'étant pas obligatoirement amateurs d'enclos à chats !)
  • Le grillage est fixé sur des petits panneaux eux-mêmes démontables, ou sur les grands panneaux avec des cavaliers.
  • Les poteaux sont vissés dans des "sabots" en métal eux-mêmes enfoncés dans le sol, donc possibilité de les retirer puisqu'il n'y a pas de béton.
  • Une petite maisonnette (elle-même démontable, et non fixée sur des fondations) a été construite pour protéger les croquettes et la litière, avec quelques étagères à l'intérieur. La façade est composée de 3 portes afin de faciliter l'accès à l'intérieur pour le nettoyage.
  • Les chats ne sont dans l'enclos que lorsque nous sommes présents à la maison et jamais la nuit, nous n'avons pas trouvé nécessaire de faire plus grand.
  • L'enclos actuel est bien sécurisé tant en haut qu'en bas (à l'extérieur des panneaux, tranchée remplie de cailloux et de briques cassées, pour éviter les "tunnels").
  • Il est prévu au moins un arbre à chats.
 
L'enclos vu de l'extérieur : les panneaux entourent le cerisier et la hauteur totale de la clôture est de 2m40. Un retour grillagé de 45 cm empêche les chats de passer de l'autre côté.
 
La partie "cerisier" vue de l'intérieur. Yvon a fabriqué une " couronne " avec des panneaux bois + grillage, de forme triangulaire et les a fixés au tronc, aux autres panneaux et aux poteaux, avec des petites équerres. Cela permettra de les démonter pour couper des branches et aussi pour l'entretien de lasure. Il est prévu des plateformes sur le tronc pour permettre aux chats d'aller plus haut en toute sécurité.

 

   
  Une vue des retours grillagés (photo prise avant la construction
de la maisonnette et de la petite terrasse pour chats)
 

 

 
La maisonnette, posée sur une terrasse privative pour chats, et un petit salon de jardin pour prendre le café en leur compagnie ! La maisonnette se trouvant en dans l'angle de l'enclos, là aussi panneaux grillagés    

 

Jocelyne Foury
La Valière
foury.j@club-internet.fr
http://foury-valiere.ifrance.com
 

 

Notre chatterie est bien modeste mais elle est fort utile. Elle est placée à environ 20 m. de la maison sous de grands arbres, au bord de la prairie des chevaux et bénéficie du soleil du matin. Elle mesure 2.25 x 2.25 avec une hauteur de 2 m.. Elle est implantée sur 4 palettes avec une ossature métallique entourée de grillage à moutons (y compris le toit). Nous avons couvert le toit de 6 tôles ondulées transparentes et un filet pare-vent la protège sur 3 cotés. Pour le confort et l'entretien facile un linoléum recouvre le sol, la litière est posée dans une grande niche et pour le jeu nous avons installé un arbre. C'est la résidence secondaire de notre mâle qui a aussi ses appartements dans la maison. C'est un lieu qu'il apprécie beaucoup particulièrement pour la sieste.

 

Geneviève Cournud
La Cachouteba
cachouteba@free.fr
http://www.cachouteba.com
 

 La recherche d’une nouvelle maison, il y a quelques années, s’est faite en grande partie par rapport à notre élevage et l’envie d’avoir nos chats près de nous ce qui n’est pas toujours facile lorsque l’on a plusieurs mâles. Nous souhaitions aussi qu’ils conservent un contact avec les autres chats de la maison, nos neutres en particulier. Amoureux des maisons anciennes, nous avons arrêté notre choix sur un ancien relais de poste qui offrait, en plein cœur d’un gros bourg, un ensemble comportant plusieurs dépendances entourant un jardin de curé.

A l'opposé de la maison se trouve un ensemble comprenant une remise (qui devait, en d'autres temps, abriter une calèche) jouxtant une écurie destinée à 4 chevaux. Le tout est surmonté d'un fenil (vue de loin - photo de gauche). Deux très grands enclos ont été créés en grillageant l'avant de cette structure et en la scindant en 2. L'un comprend une des parties grillagées et l'écurie, le second, l'autre partie grillagée et le fenil (photo du dessus).

 

Côté maison, l’entrée se fait depuis la rue par un porche pouvant abriter deux voitures. Sa partie arrière qui menait au jardin a permis la création d’une 3ème volière, 6 m² à l’intérieur et un jardinet privatif…..(photo de droite)
Petite astuce de construction pour la fixation du grillage au mur : la pose de colliers de plomberie et l’utilisation de fer à béton rond et torsadé comme le montre le détail de la photo jointe… Coup de revient moins élevé que celui du fer en T, pose très aisée et facilité de démontage….

 De TRES hauts murs sur deux autres côtés de jardin nous séparent des voisins. Au départ, il avait été envisagé d’en protéger le sommet par une clôture électrique afin d’éviter les fuites ou les intrusions mais, en fait, leur hauteur rend notre espace inviolable. Seul, un marronnier accolé à l’un des murs a fait les frais de cette réhabilitation.

Nous avons préféré le remplacer par un magnolia situé en plein milieu afin que ses branches ne soient pas un tremplin vers l’extérieur….
L’accès du jardin est toujours possible pour l’ensemble des chats qui vivent à temps plein dans la maison, une chatière « grand modèle » pour chiens a été installée dans la porte de la cuisine. Une expérience précédente nous avait démontré que le modèle « chat » ne nous convenait pas, certains de nos Norvégiens n’avaient pas le temps de passer leur queue avant que la porte ne se referme ! et ils hésitaient à l’utiliser.
ET enfin, le grenier a été aménagé afin de pouvoir les « mettre sous clé » lors de visites amicales ou familiales de personnes qui ont tendance à laisser les portes ouvertes (attention, nous sommes sur une place du village et la tentation d’aller chercher le journal ou le pain de l’autre côté de la rue en laissant la porte ouverte est grande…). Le grenier qui est sur 1 étage et demi a été vérifié cm² par cm², la pose de grillage a été effectuée dans certains endroits. Sa charpente est un immense arbre à chat qui fait la joie de tous mais auquel ils n’ont accès que très rarement.
 
Josette Salmon
Vernelles
des-vernelles@wanadoo.fr
http://www.chatterie-des-vernelles.fr
 

 Jouxtant notre maison et reliée à elle par une porte fenêtre munie d’une chatière pour l’hiver, les appartement « privés » de nos chats ont été créés spécialement pour eux (environ 40 m²). C’est d’un seul morceau, la partie en bois étant destinée à les protéger des intempéries.


 Hélene Le Couriaud

 Nous rêvons bien entendu d'une chatterie à l'extérieur, indépendante, dans un jardin! Nous habitons en appartement, au 7ème étage, il a fallu que nous installions un système efficace pour la protection de nos chats, vous comprenez pourquoi..... Les 3 photos parlent d'elles mêmes, nous conseillons aux futurs propriétaires des chatons de protéger leur balcon en leur montrant ce que nous avons réalisé. Notre exemple a été suivi, ce qui a évité des accidents qui auraient été sûrement très graves...


 

Huguette Moisy
Delft du Nord
huguette.moisy@libertysurf.fr
http://delftdunord.chez-alice.fr
 

 

 

 
Les volières, vues de de face puis de haut

 


 Patrick Sainte-Claire Deville

Au départ, la chatterie se trouvait dans les Alpes-Maritimes et j’avais réalisé 2 enclos, sachant que des chats destinés à l’élevage ne devaient absolument pas avoir la possibilité de divaguer dans la nature. Donc, un petit enclos de 16 m² qui permettait d’héberger le mâle quand la nécessité s’en faisait sentir et, un grand enclos de 174 m². Pour des raisons matérielles, il n’avait pas été possible d’agencer un accès direct aux enclos à partir de la maison. Restait donc un problème, c’est que quand les chats étaient à l’intérieur, il voulaient sortir et, inversement. Ayant migré dans le Var, je réalisais un enclos qui tenait compte de mes expériences précédentes et surtout, avec accès direct à partir de la maison, un mur ayant été percé avec installation d’un sas avec 2 chatières successives pour les courants d’air, un tunnel en grillage traversant une buanderie et le garage (évitant la divagation des chats dans ces locaux et leur sortie dans la nature au cas où une porte serait restée ouverte) avec encore une chatière à la sortie permettant de confiner éventuellement les chats dans l’enclos.

Ravinia entre par la chatière….puis va passer dans le tunnel qui traverse la buanderie et le garage… et arriver dans la maison

L’enclos est lui-même partitionné, incluant un sous enclos de dimensions plus réduites pour le matou.. La totalité de l’enclos est couvert de grillage permettant une sécurité totale côté escalade, une clôture électrique à l’extérieure permettant de prendre en compte le problème des animaux extérieurs.

 

A l'extérieur du petit enclos et relié à lui par une chatière, une cabane de jardin qui a été modifiée par adjonction d'une isolation et, de parois intérieures lavables. C'est une solution de secours quand la chambre de mon mâle à l'intérieur de la maison est indisponible (c'est arrivé 1 fois depuis 1999)

 

A la construction, comme les arbres étaient trop nombreux, certains furent coupés entre 1 m. et, 1m.50 de hauteur et les troncs équipés d'une tablette. Depuis, ces troncs ont refait des branches ce qui fait que les tablettes sont enveloppées d'un nid de verdure où les chats aiment s'installer.

 Détails de construction

  • Parois de l’enclos réalisées en grillage plastifié vert à mailles 10x5 cm.
  • Une semelle en ciment à la base du grillage pour éviter le creusement. Le grillage n’est pas noyé dans le ciment (corrosion et difficulté de démontage) mais, fixé tous les 30 ou 40 cm.
  • Les arbres qui n’ont pas été coupés voient leurs troncs entourés avec beaucoup de soin par le grillage de couverture car c’est une voie de passage très tentante.

A noter que le perçage d’un mur pour aménager un passage ne pose vraiment pas de gros problème contrairement à ce que l’on pourrait penser.
retour