S*Tassajara's Mylma Tigrisdotter

 Auteur : Marc Peterschmitt

Avec les années, les ancêtres qui ont griffé l’histoire X-Color ont vieilli et les racines des lignées ambre se sont étiolées.

Il nous faut alors passer sur notre tristesse, accepter le départ de ces chats qui nous ont fait rêver pour ne nous remémorer à terme que les plus beaux souvenirs.

Alors que l’objectif premier était complètement différent, le hasard a très bien fait les choses, puisque cette union a engendré une chatte dont la destinée et celles de ses descendants furent glorieuses.

Et pour preuve, Tigris reçut le titre de Distinguished Merit avec les honneurs.

Trois exemples suffisent à illustrer cette réalité, trois de ses descendants qui ont à leur tour marqué l’histoirede larace dans les années 2000, autant par leur standard que par leurs qualités de traceur :

- WW04 SW04 EP EC Tassajara’s Christa, DM DSM

- SW’00’99 EP & EC Tassajara’s Mymla Tigrisdotter, DM

et son frère SW01 EP EC Tassajara’s Heraklion, DSM

Tassajara’s Mymla Tigrisdotter

 Parmi les chats qui ont fait l’histoire de cettecouleur et un pan de l’histoire du Skogkatt suédois, une a particulièrement brillé par son charisme, son succès et sa descendance. EC Tassajaras Tigris DM, une des premières filles du bien connu Wildwood’s Imer, a été une des chattes phares à l’origine de la chatterie Tassajara’s, dont la première portée est née en janvier 1987.

Presque un quart de siècle de travail assidu sur une lignée et sur un standard, en conservant aujourd’hui encore l’essence naturelle du Norvégien, son look et son charisme.

Tigris née le 17 mai 1993, a terminé Championne Euro-péenne FIFe avec plus de 31 BIS à son actif et nous a malheureusement quittés à l’âge de 14 ans le 15 juillet 2007. Pour la petite histoire, cette chatte est née de la volonté de Greta Grönberg (Tassajara’s) et de Sylla Erikers (Wildwood’s), deux soeurs bien connues dans l’histoire du Norvégien. Ce mariage avait en effet initialement pour but de déterminer si Iris av Aeseneportait l’ambre, tout comme DeaDia sa demi-soeur maternelle 1.

Tragiquement, ce fut au tour de Mymla Tigrisdotterde passer le pont des souvenirs et d’y rejoindre sa mère le 24 septembre 2009.

Une chatte qui amarqué lesesprits dans toute la Scandinavie, peut-êtreencoreplusque sa mère : pas moins de 37 BIV,60 nominations, 24 BIS et 5 BOXenadulte, puis encore 8 BIS Senior et 5 BIS Vétéran le tout en FIFe dans leberceaudela race. Outre ses résultatssuccessifsau Scandinavian Winner,Mymla aelle aussi surtoutété Distinguished Merit avec de beaux descendants.

Une page s’est donc tournée, le chagrin qu’elles laissent à leur départ est à la hauteur de l’amour qu’on a pu leur porter et du succès qu’elles ont rencontré.

Que les vagues qui bercent nos souvenirs puissent vous bercer du haut de votre paradis étoilé.

 

Tassajara’s Mymla Tigrisdotter

1 DeaDia av Aesene est une fille de la bien connue Kløfterhagens Babuschka, grand-mère de tous les ambre, et du non moins bien connu Niros Dunder. DeaDia est effectivement le secret de l’apparition de l’ambre chez Wildwood’s Imer et son frère Iros qui en sont les produits consanguins, les deux premier ambre officiellement nés en février 92.

Iris av Aesene est une fille de cette même Kløfterhagens Babuschka et de Pans Polaris, Polaris n’étant pas moins le plus valeureux des fils de Niros Dunder: le mariage d’Iris avec Imer était donc bien raisonné. Pour autant, il ne démontra rien du tout, deux chatonnes seulement virent le jour, Tassajara’s Tigris & Tula. Ces chatonnes n’étaient pas ambre et aucune conclusion ne fut possible. Ce n’est que quelques années plus tard que le hasard révéla en Suède, puis en Allemagne que deux autres chattes, soeurs de DeaDia avaient également hérité de la mutation ambre : Frøy Sparetta et Isis av Aesene